Get Adobe Flash player

Notre action

    

DEPUIS 1991…
NOTRE ACTION, POUR ALBEIRO VARGAS…


1 – UNE IDEE, UN FONDATEUR – « UN COIN DE COLOMBIE »

Lorsque parut Albeiro, sur les écrans de la télévision Française, le 26 Octobre 1991, tout le monde fut subjugué. Comment un gamin de dix onze ans pouvait-il faire ce travail d’adulte et de professionnel ?
Des milliers de lettres affluèrent et de nombreux dons arrivèrent à un compte spécial. Un chèque global fut remis au jeune Colombien, sous le contrôle de l’Ambassade de France à Bogota.

           Cependant, l’élan, le coup de cœur de la France ne s’arrêta pas là : A Bayonne, terre de Tauromachie, l’une des cultures du sud, un journaliste amateur, Patrick Beuglot, s’appuya sur l’amitié et le témoignage très patriotique d’un grand torero Colombien, Cesar Rincon, pour monter une action solidaire destinée à rassembler des fonds, sur trois mois de campagne, et les remettre au jeune Albeiro, que l’on ferait venir, en compagnie de la vedette. C’est ainsi que l’action, et l’association « Un Coin de Colombie », sont nées, le 17 Décembre 1991.
            Tous se mobilisèrent, et le 4 Avril 1992, sur la scène du théâtre de Bayonne, la somme de 166000 frs était remise à l’enfant prodige. Ce soir-là, une autre promesse fusa : « Aujourd’hui, on te remet de l’argent, demain peut-être, on t’enverra des bras ! ».
            Conseiller d’orientation professionnelle à la Mission Locale de Bayonne, Patrick Beuglot venait d’avoir une idée : « Un chantier de formation, pour des jeunes, en Colombie ». Deux ans après, la promesse était tenue…

              Durant dix ans, le « Coin de Colombie » et son fondateur multiplièrent les actions, finançant une grande partie du fonctionnement d’Albeiro. Puis, des chemins se séparèrent… et naquit l’association « Des voix pour Albeiro Vargas ». Même idée, même fondateur ! La continuité !   

 Pour en savoir plus….

 

2 – « DES VOIX POUR ALBEIRO VARGAS »
Avec le temps, toute action associative arrive à s’essouffler, d’autant que certains de ses acteurs n’ont pas la même conviction, ni le même rythme que d’autres…  C’est humain !
Conscient à la fois de l’immensité du travail qui restait à faire pour aider Albeiro, et des immobilismes qu’il avait à combattre, à l’intérieur du « Coin de Colombie », son fondateur quitta l’association pour aller créer une nouvelle action, en compagnie de ceux qui voulaient encore travailler.
Afin de ne pas gêner la structure en place, la nouvelle entité visa un tout autre objectif, en utilisant notamment l’outil Internet : « Informer, alerter le public, et faire que la Colombie aide Albeiro ».
Pendant ce temps, les scepticismes engendrant le manque d’imagination et l’inactivité, le « Coin de Colombie » périclita et finit par se dissoudre.

            Aujourd’hui, suite logique de près de vingt d’action en faveur d’Albeiro Vargas et son œuvre, l’association « Des voix pour Albeiro Vargas » est la seule entité officielle à suivre son entreprise d’humanité et ses projets en faveur des personnes du Troisième Age, oubliées sur tous les chemins du monde.

            Créée en 2002, l’Association « Des voix pour Albeiro Vargas » a un but clair : Que l’Etat Colombien donne un statut précis à son jeune compatriote, et s’appuyant sur son immense expérience, le charge, officiellement, de coordonner un programme d’aide aux « Abuelitos de la calle », sur toute l’étendue du territoire national.
Et en attendant que cet objectif soit atteint, elle collecte des fonds, qui sont intégralement reversés à « la Fondation Albeiro Vargas y Angeles Custodios », à Bucaramanga.

Pour en savoir plus…

 

3 – LA CONTINUITE
            La seule solution pour que notre ami puisse continuer et « élargir » son œuvre, tout en ayant le statut  réel, en un mot « un avenir », professionnel  et personnel, est que, au vu de ce qu’il a déjà réalisé, tout au long de ces années, l’Etat Colombien charge officiellement Albeiro Vargas de créer et coordonner un programme en faveur des « Abuelitos de la calle » (petits vieux des rues), sur tout le territoire national.
Tant que ce n’est pas le cas… il faut trouver des fonds pour qu’il puisse continuer à fonctionner, au niveau de Bucaramanga.

            Aujourd’hui, l’association « DES VOIX POUR ALBEIRO VARGAS » a reconstruit et renforcé ses objectifs :
1) Collecter des fonds, afin qu’Albeiro « puisse tenir », en attendant que la Colombie l’aide en totalité, et officiellement. Les dons et le produit des actions montées sont intégralement reversés à la Fondation d’Albeiro, à Bucaramanga. (L’association ne fonctionne que sur le produit des adhésions).
2) Continuer à travailler la communication, afin que les Autorités Colombiennes se rendent compte de la chance qu’elles ont d’avoir en leur territoire, un prodige « qui fait ce qu’elles n’ont pas pu faire » depuis des dizaines d’années : sauver les personnes âgées qui errent seules dans la rue, leur rendre le sourire, la dignité et la paix.

L’association  « Des Voix pour Albeiro Vargas » poursuivra son action, avec ses petits moyens, jusqu’à réalisation de cet objectif.

 Pour en savoir plus….

 

4 – « DES VOIX POUR ALBEIRO VARGAS » 2015 : UN CAP NOUVEAU… « POUR QU’ON PARLE DE LUI ! »

     Nouveau projet, sous l’égide de l’œuvre du prodige Colombien:
Aujourd’hui, tout en ayant de grands besoins, Albeiro et sa Fondation ont acquis un certain équilibre financier. Dorénavant, « La voix d’Albeiro Vargas porte loin! » et son expérience est demandée. Par ailleurs, en France, « la Crise », économique et sociale, ravage notre pays, portant ses citoyens à une générosité plus nationale ou même « locale ». Ce qui est absolument normal!
… Aussi, l’Association « Des voix pour Albeiro Vargas » va ajouter un nouvel axe à son action, se fixer un nouveau cap, une nouvelle mission:  « APRES AVOIR TRAVAILLE PLUS DE VINGT ANS A APPORTER UN PEU DE BONHEUR AUX « ABUELITOS D’ALBEIRO », EN COLOMBIE… NOUS ALLONS ESSAYER D’EN APPORTER AUTANT « A NOS PETITS VIEUX… A NOUS »  EN FRANCE… « ,  et notamment aux résidents des maisons de retraite. Cela, bien sûr, en totale coordination avec les responsables de ces établissements.
Ainsi, à titre gratuit, seront proposées des animations originales et des projets qui viendront compléter ce qui est déjà mis en place dans ces structures. Placées sous l’égide de l’action pour Albeiro, ces opérations auront deux buts:
1 / Apporter un peu de plaisir et « de bon temps », supplémentaires aux personnes âgées.
2 / Faire de la communication sur l’œuvre de notre ami Colombien, suscitant d’éventuels « rappels et relais » auprès des médias et du grand public.. et faire aussi de la communication sur l’aide au Troisième Âge et ceux qui en sont les acteurs.

Les premières opérations:


     Plaquette CHANTEURS ET BELLES CHANSONS -  couverture 1ANIMATION « CHANTEURS ET BELLES CHANSONS, D’HIER ET AUJOURD’HUI ».

     Tous les animateurs et directeurs des nombreux Ehpad rencontrés au cours des voyages d’Albeiro, de par toute la France, ont témoigné de l’engouement de leurs résidents pour la musique et toutes les animations qui s’y rapportent. Par ailleurs, les personnes âgées « se souviennent » probablement mieux des chansons « d’hier », et de ceux qui les interprétaient, que de celles d’aujourd’hui. De plus, ces musiques peuvent leur ramener en mémoire « de bons moments passés », des émotions, qui peuvent être bénéfiques à leur situation actuelle.
      C’est la raison pour laquelle l’Association propose aux Maisons de retraite, gratuitement, des programmes « en audiovisuel », composés par ses soins, proposant « un mini-concert » des artistes les plus connus des « générations 50, 60, 70″, basé chaque fois sur neuf de leurs meilleures chansons, le plus souvent, sur scène. A ce jour, de nombreux programmes sont « en boîte », à disposition des Ehpad qui en font demande. Pour exemples: Edith Piaf, Charles Aznavour, Les Compagnons de la chanson, Jean Ferrat, Adamo, Serge Lama, Michel Sardou… et bien d’autres encore. La source est inépuisable. L’animation est d’une durée d’une heure environ.

     Ce programme a deux objectifs:
     Le premier: Apporter « de bons moments » aux résidents de tous les Ehpad; et de même, fournir « un outil de plus » aux animateurs de ces établissements.
     Le second: « Faire de la Communication », par le biais des propres Ehpad: Tout d’abord « interne » ou « inter-Ehpad » (en lien avec d’autres établissements, avec des réseaux, ou encore des Fédérations); puis « externe », vers les médias, (presse, écrite, radiodiffusée, télévisée, locale, régionale, nationale). Le programme étant placé sous l’égide de l’action pour Albeiro, une telle communication, faite par les établissements eux-mêmes,  pourrait faire connaître cette action sur de nombreuses régions, en faisant parler d’Albeiro Vargas, tout en étant bénéfique aux Ehpad et à l’action au profit des personnes âgées.

     D’ores et déjà, ce programme fonctionne, régulièrement, dans les Ehpad de « Osteys », à Bayonne; « Bon Air »/Cambo; « Adarpea »/Arcangues; « Toki Eder »/St jean Pied de Port; Harriola/St Pierre d’Irube; ainsi que les établissements Landais d’Hagetmau et St Sever. D’autres sites sont en attente…


    

1 - Projet RAMDAM - Couverture plaquette L’OPERATION « RAMDAM »

PROJET « OPERATION RAMDAM » : UN CHAT COMME AMI DE TOUS LES JOURS…

     Nombre des personnes âgées, dans les maisons de retraite, avaient un animal de compagnie, avant leur entrée. Bien souvent, c’était un chat…
     LE PROJET « RAMDAM » DE L’ASSOCIATION « DES VOIX POUR ALBEIRO » CONSISTE DONC A AIDER, TECHNIQUEMENT, ET FINANCER L’ADOPTION D’UN OU DEUX CHATS, PAR UN MAXIMUM D’EHPAD DU PAYS BASQUE.
     L’objectif en est simple et « humain », pour des  êtres  qui, de part et d’autre peut-être, « s’attendaient depuis longtemps », chacun offrant à l’autre : la présence, la chaleur, la douceur, la sérénité et de longs moments de plaisir…
Le chat est un animal « parfait » à de multiples égards: Il est « propre », et son « indépendance naturelle » permet à ses maîtres de jouir de sa présence sans en être que peu dérangés. Le chat sait allier « personnalité et adaptabilité ». « Naturellement », le chat apporte « une présence », une sérénité, qui font que, tout en étant le centre d’intérêt de tous, il ne dérange personne. Certes « il a ses têtes », mais finira par discerner  celui qui ne lui veut que du bien. Alors, l’amitié deviendra fusionnelle… mais « tout le monde aura sa chance »…. Le chat, d’instinct, « sait » qui l’aime. Il se livrera alors, avec délice… évitant, discrètement, ceux qui  l’apprécient moins. Le chat a « un vrai caractère », mais sait, naturellement, « donner l’amour ». Le projet « Ramdam » a donc pour objectif de donner « des heures d’amour » à ceux qui, peut-être, vivaient quelques moments « de vide » et de solitude… même dans le confort des maisons de retraite
     Ce projet porte le nom de « Ramdam », du nom de celui qui a rendu au centuple, durant près de huit ans, l’amour et l’attention que ses maîtres ont eus pour lui. Malgré les soins et le suivi médical, « Ramdam » est parti, endormi en paix, le 1er Décembre 2014. Le projet porte son nom, « afin qu’il ne soit pas tout à fait parti », comme symbole de tout ce que peut apporter un tel animal dans une maison, fut-elle « de retraite ».
     Dans cette opération, l’Association a trouvé un partenaire parfait en les responsables du Refuge « Txakurrak » (Direction, chef soigneur/chats) qui ont bien perçu l’objectif de l’action, et propose au choix des Ehpad, des animaux correspondant « aux buts et aux personnes ». Une fiche de liaison est réactualisée, chaque semaine, par nos soins, sur les indications du Refuge, présentant les « candidats » aux Ehpad demandeurs.

     Aux établissements, en fonction de leurs constatations et satisfaction, « d’en parler » autour d’eux, à des collègues, à la Presse, à tous ceux qui y portent intérêt… Et ainsi, on parlera d’Albeiro Vargas. Encore une fois, cette action de « communication indirecte » a pour but premier d’apporter un peu de bonheur, « au nom d’Albeiro », aux Anciens de France.

 

OBJECTIF: UN NOUVEAU REPORTAGE TELEVISE…

     On sait l’impact qu’avait eu le « REPORTAGES » de Toni Comiti, en Octobre 1991. On sait quels résultats avait eus le « DES RACINES ET DES AILES » de Novembre 1998, soient sept ans après…  Un nouveau reportage télévisé réactualisant l’œuvre d’Albeiro, aujourd’hui, aurait probablement le même impact, au vu de ce qu’a réalisé le jeune Colombien, depuis toutes ces années.
Beaucoup se souviennent du « Petit Ange de Colombie », il y a si longtemps… mais bien peu « imaginent » que ce jeune  » a continué », et ce qu’est devenue aujourd’hui, l’Oeuvre d’Albeiro Vargas. Quelque chose d’absolument « exemplaire », pour le monde entier.
 Les programmes et animations aujourd’hui mises en place ont pour but de provoquer un nouveau reportage télévisé. Il aurait, à n’en pas douter, la même répercussion que le premier, vingt quatre ans plus tard.
L’association n’ayant pas, seule, « la force » de convaincre les grands médias, et provoquer cette nouvelle émission, c’est en apportant un peu de bonheur « à nos Abuelitos de France » que, peut-être, leur témoignage répercuté aidera à « bouger les choses »…. et convaincre  quelque grand reporter ou animateur connu, d’aller voir sur place et montrer, tout simplement, ce qu’a réalisé Albeiro Vargas, depuis trente ans…

 

 

Présentation

Video Présentation des "Voix pour Albeiro", par la Fondation Albeiro Vargas

Émission Radio

Émission "Un cœur en or"
France Bleu Pays Basque - Mars 2004

Le site de la Fondation

Site de Ruitoque Casamayor

Aujourd'hui à Bucaramanga

Bucaramanga
19 novembre 2017, 14 h 45 min
Partiellement ensoleillé
Partiellement ensoleillé
23°C
Température ressentie: 27°C
Pression : 1010 mb
Humidité : 77%
Vents : 1 m/s N
Rafales : 1 m/s
Lever du soleil : 5 h 44 min
Coucher du soleil : 17 h 31 min
 

Pub